Après avoir obtenu ses diplômes de fin d’études supérieures en classe de violon et de musique de chambre à l’École Nationale de Musique de Villeurbanne, la Mezzo-soprano Florence Recanzone se tourne vers le chant et intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon. Par la suite elle s’installe à Paris pour perfectionner sa technique et ses interprétations auprès de Maître Schuyler Hamilton, ainsi que de Jeff Cohen, Irène Kudela, Ruben Lifschitz, David Zobel.

En octobre 2006, Teresa Berganza l’invite à participer aux Mozart Master Classes à la Fundacion Eutherpe à Léon en Espagne où elle parfait les différents airs pour Mezzo Mozartiens.

Cette même année, à la Fondation Royaumont, pour « Les Voix Célestes » sous la direction de Joël Suhubiette, elle aborde le répertoire sacré pour voix et orgue à l’époque de Frédéric Chopin.

Florence Recanzone est finaliste au Concours National de Béziers en 2006 dans la catégorie Opéra, Opéra Comique, ainsi qu’au Concours International d’opérette et de Théâtre Musical de Marseille en 2007.

Sur scène, elle interprète les rôles mozartiens de Cherubino dans Le Nozze di FigaroDorabella dans Cosi Fan Tutte sous la direction de Amaury Du Closel, le rôle de Zerlina de Don Giovanni, direction Jacques-François des Longchamps, l’Israélite dans Esther de J.B Moreau au Festival de Château-Thierry, direction George Willms, ainsi que les rôles contemporains comme Le Renard dans l’Opéra The cunning Litte Vixen de Yanacek pour le Festival Alpes Côte d’Azur dirigé par Errol Girdlestone.

A Lyon, elle incarne L’Enfant dans L’Enfant et les Sortilèges de Ravel, et Marceline dans Le Nozze di Figaro, mise en scène Jean Philippe Amy. A Paris au Théâtre des Champs-Élysées La Donneuse de fleurs dans Le Nozze di Figaro, mise en scène Jean-Louis Martinotti, et à la Salle Cortot, interprète les rôles de Travesti dans les extraits des Opéras de Mozart, mise en scène Jean-Michel Séréni.

Florence Recanzone est invitée par les Arts Florissants dirigé par William Christie, à plusieurs tournées Internationales, à divers enregistrements chez Warner Classic, Erato, et aux productions du Palais Garnier, des Festivals d’Edimbourg, d’Aix-en-Provence, de Beaune, au Festival Baroque de Jérusalem, au Bahreïn, ainsi qu’au Barbican Theater de Londres, au Brooklyn Academy of Music de New York, et au Tchaikovsky Concert Hall dans les œuvres de Jephtha et d’Alcina de Haendel, de Zoroastre et Les Indes Galantes de J.P Rameau, The Indian Queen de H. Purcell, Les Grands Motets Lorrains de H. Desmarets. Elle est invitée également à chanter sous la direction de Léonardo Garcia Alarcon, Laurence Equilbey, Marc Minkowski, Jean-Claude Malgoire, Laurent Gendre, Jérémie Rhorer.

En tant que récitaliste son répertoire s’étend du baroque français à la musique moderne. Elle affectionne tout particulièrement les Lieder de Schumann dont le cycle Frauenliebe und Leben, Schubert, Grieg, Chopin avec le Cycle Imaginaire, tiré de l’opus 74, imaginé et écrit par Schuyler Hamilton, ainsi que la mélodie française.

Avec le pianiste Jeff Cohen avec lequel elle collabore, elle est invitée au Festival International de Musique Sacrée de l’Abbaye de Sylvanès en 2009, et à la Bibliothèque Polonaise de Paris en 2010, pour interpréter «Le Cycle Imaginaire des Mélodies de Frédéric Chopin».

Avec le pianiste David Zobel, elle chante également ce même cycle au Festival International de Musique Sacrée de l’Abbaye de Sylvanès en 2007.

Elle se produit entre autre dans différents lieux tels que les Archives Nationales de l’Hôtel de Soubise pour France Télécom, au Musée de la Vie Romantique pour BNP PARIBAS, à l’Espace Pierre Cardin « Chez Maxim’s ». Elle chante Les Nuits d’été de Hector Berlioz à la Mairie du 2 arr. pour la fête de la Musique à Paris, ainsi qu’à plusieurs reprises au Musée Jean Hélion (Puy de Dôme).

En 2009, au Concert de Gala de l’Opéra de Cracovie, elle est invitée a chanter des extraits de l’Opéra Il Trionfo del Tempo e del Disinganno, dont l’air « Come Nembo che Fugge col Vento » de G.F Händel ainsi que des airs d’Opéras Français, direction Jerzy Sobenko.

Florence Recanzone se produit aussi en concert de Musique Sacrée en interprétant les solos pour Mezzo. Avec Le Quatuor des Volcans, elle interprète la Missa Brevis de Telemann, le Confitbor Tibi Domine de Pergolesi en l’église Saint-Genès-Les-Carmes à Clermont Ferrand, Der Messiah de Händel à la cathédrale d’Arras direction P. Reynaud, ainsi que le Requiem de Mozart à Lyon et Les Leçons de Ténèbres de Couperin à l’Église de la Trinité à Paris. Elle est sollicité par les Arts Florissants de William Christie, dirigé par Paul Agnew pour interpréter Le Gloria de Vivaldi (RV 611) au Festival Resonanzen au Konzerthaus de Vienne en « live » sur ORF, à la Cité de la Musique, et au Théâtre de Caen.

Téléchargez le Dossier de Presse